top of page
Rechercher

Accueillir le printemps - Ayurveda


Le printemps est considéré comme la reine des saisons en Ayurveda. Avec un soleil doux, un temps humide et des fleurs en floraison, le printemps remonte notre moral avec sa vibration positive.


Ayurveda est une science millénaire développée dans l’Inde classique, qui consiste à vivre notre vie quotidienne en harmonie avec la nature et mieux comprendre son fonctionnement, et à travers elle, celui de tous les êtres vivants. C'est donc une médecine idéale pour renaître avec le printemps.


En sanskrit, « Ayur » signifie la vie, et « Veda » la science ou la connaissance. Créée par les Rishis, les Sages de l’Inde classique, l’"Ayurveda"peut donc se traduire littéralement par:


« Connaissance de la vie ou de la longévité ».


Le corps, l'âme et l'environnement


Le printemps est considéré comme la reine des saisons en Ayurveda. Nous nous préparons pour une saison heureuse. L'environnement change à chaque saison et façonne aussi notre âme et notre corps à l'intérieur de nous.


Enfin, il se réveille, il prend juste son temps pour nous offrir toute sa beauté, sa douceur et la tirer jusqu’à nos pupilles.


Il nous laisse le temps de bien nous préparer à le recevoir…


Cette saison est sublime quand elle est au paroxysme de ce qu’elle peut offrir. J’aime beaucoup ce qu’elle transpose dans la nature et dans l’humain ( de la poésie, de la joie, de l’amour, l’envie de prendre soin de soi, une communion avec la nature particulière)


Elle est une saison clé en ce qui concerne la préparation du corps et du mental car sa bonne préparation aide à ce que le corps puisse traverser les prochaines saisons en ayant eu le bon allègement (mental et physique) et donc une énergie saine.


Le printemps rythme biologiquement un temps de purification, d’allègement pour le mental et le corps, de douceur et de bienveillance à l’égard de soi et de son environnement. On fait remonter sa sève intérieure.


C’est une saison où le corps est un peu entre deux eaux : il sort d’une saison froide l’hiver, et se prépare à l’arrivée d’une saison chaude, l’été.


Le printemps, saison du renouveau


L’hiver s’efface en douceur pour laisser la place au printemps. Pour aider le corps à vivre cette transition dans l’harmonie, il est essentiel d’alléger notre alimentation et de prendre soin de notre digestion. Il est intéressant de noter que depuis des millénaires, les médecines chinoises et ayurvédiques nous invitent à soutenir le foie et la vésicule biliaire au cours de cette saison qui symbolise l’action et le renouveau. Aujourd’hui, nous constatons que les allergies respiratoires, les malaises digestifs (ballonnement, nausées, constipation, lourdeur), les maux de tête, les migraines, les problèmes de peau, la somnolence après les repas et le sommeil perturbé sont souvent plus accrus à ce moment-ci de l’année.


Voici venu le printemps, période qui symbolise si joyeusement la transition et la renaissance.


Comprendre l’action de Kapha au printemps


Comprendre le Dosha Kapha donne les pistes pour l’équilibrer et vivre agréablement le passage vers le printemps.


Les Doshas sont des qualités, des énergies, qui composent la matière de tout ce qui compose l’Univers.


Chaque Dosha – Vata, Pitta, Kapha – est en relation avec un ou plusieurs des 5 éléments de la nature – Ether, Air, Feu, Eau, Terre.

Kapha dote le corps des éléments (et qualités) de la Terre et de l’Eau .


Ainsi, Kapha est le Dosha responsable de la lubrification des articulations, de l’entretien des muqueuses protectrices des sinus, des poumons, de l’estomac. Kapha détermine la taille, la force et la souplesse des muscles.


Quand Kapha et équilibré, on se sent fort, posé, stable.


Quand Kapha est en déséquilibre, on peut se sentir fatigué, mentalement engourdi ou déprimé.


On peut aussi voir se développer un excès de flegme (humeur aqueuse) des poumons, des sinus, de nausées, augmentation de poids, rétention d’eau, lourdeur des membres.


En hiver, on a tendance à rester plus à l’intérieur, à manger plus lourd pour se réchauffer et à dormir plus volontiers, avec le raccourcissement des journées.


Au printemps, il faut se débarrasser de cet excès de Kapha, sous peine de devenir vulnérable aux allergies printanières et aux rhumes.


Ce trop-plein de Kapha peut aussi se matérialiser sous la forme d’autres affections: prise de poids, fatigues printanières, lassitude ou dépression.


Quelques indications pour une bonne transition


Avant tout: Créer une routine qui aide à alléger graduellement le physique, le mental et l’émotionnel (réduction de Kapha), sans pour autant perturber les vertus positives de stabilité de Kapha.


Routine de printemps à retenir :


- Se lever de bonne heure et privilégier une promenade matinale.


- Éviter la sieste pendant la journée; elle ne fait qu’aggraver Kapha.


- Se coucher tôt (si possible avant 22h) car l’organisme est plus vulnérable, avec l’accumulation de Kapha. Voilà qui facilitera le lever matinal!


Le mieux est d’agir simultanément sur plusieurs plans:


- Alléger son alimentation


- Utiliser quelques plantes pour faciliter la digestion et apaiser kapha (citron ,gingembre cumin, coriandre, fenouil, poivre noir…)


- Avoir une pratique physique (sport, yoga,vélo,marche…)


- Bien respirer (exercices de respirations, pourquoi pas de la Méditation !)


- Bien dormir.


Si ce programme vous paraît trop chargé pour pouvoir le tenir, le mieux est de choisir de commencer avec le domaine qui vous parle le plus: par exemple en adaptant seulement le régime alimentaire ou seulement la pratique du yoga.


A quoi peut ressembler une journée type ?


--> Il est conseillé de se lever de bonne heure, vers 6 heures le matin,


--> Buvez un verre d‘eau tiède avec du citron et du miel. Ceci aura un effet désintoxiquant.


--> Il faut ensuite faire ces exercices de Yoga (respiration…etc.) puis si possible se promener au moins 30 minutes dans la nature. Il est judicieux de faire un massage qui sera suivi d’un bain tiède additionnée d’huiles essentielles ou d’eaux florales.


--> Le petit déjeuner devrait être léger, car le matin la digestion est encore faible. Un repas matinal trop lourd ne peut pas être entièrement digéré et risque d’induire l’accumulation de amas (toxines) supplémentaires. Il faudra boire régulièrement de l’eau ou des tisanes à fin d’hydrater le corps et chasser les toxines. Le gingembre qui renforce le feu digestif est une épice intéressante à privilégier.


--> Consommer un déjeuner plutôt léger et chaud. Il doit constituer le repas principal car c‘est à cette heure que agni, le feu digestif est le plus fort. Reposez-vous après le repas mais ne vous endormez pas! Le sommeil durant la journée augmente Kapha et rend indolent. Il est important de boire régulièrement mais sans exagération.


--> Vers 17 heures quelques exercices de relaxation seront les bienvenus.


--> Préparez-vous un souper léger qui sera consommé vers 18 heures.


--> Réservez-vous une soirée calme et harmonieuse.


--> Allez au lit vers 22h00 afin d’obéir une fois de plus aux phases de transitions qui respectent le mieux la chronobiologie ayurvédique.


--> Les aliments à privilégier sont le riz Basmati, les galettes de céréales, les soupes de légumes, les salades fraîches en petite quantité, les haricots mungo.


--> Si les conditions environnementales sont favorables il est possible d’envisager une mono diète alimentaire ou un régime light sur plusieurs jours. Sans pour autant jeûner, la purification sera plus poussée en consommant des jus de légumes et de fruits frais (obtenus à la centrifugeuse) ou des bouillons de légumes


Au Printemps, Mère Nature se réveille et suscite la germination, la croissance.


L’énergie monte, tout comme la sève qui suit ce mouvement. La nature fleurit, se colore et verdit. Nous nous sentons renaître, d’une énergie nouvelle, qui nous donne envie de jouir des beautés de la nature renouvelée…


Maintenant a toi de jouer, prend bien soin de toi en ce beau printemps qui arrive !








16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page